top of page
Rechercher

Faut-il placer son argent dans l’assurance vie en 2024 ?

Dernière mise à jour : 13 févr.

Si l’année 2023 a été marquée par une baisse de la collecte pour l’assurance vie, les experts pensent que la situation pourrait évoluer positivement pour 2024. En effet, la hausse des taux obligataires profite au fonds en euros, et les épargnants pourront optimiser les rendements de leurs contrats en misant sur la diversification.


Les taux obligataires ne devraient pas faiblir cette année


Important

Selon les prévisions des experts, le rebond du marché obligataire en 2023 ayant entraîné une nette amélioration des rendements du fonds en euros, devrait se poursuivre cette année. Ainsi, les taux des obligations ne devraient pas faiblir cette année.


Pour 2023, le rendement moyen des fonds en euros s’est situé à 2,50 %, mais les meilleurs contrats d’assurance vie, surtout ceux proposant de nouveaux fonds en euros, affichent une meilleure performance (supérieure à 4 %).

Cependant, il est possible d’améliorer davantage le rendement en diversifiant son investissement. Ceci consiste à investir une partie du capital sur des unités de compte (actions, immobilier, obligations, matières premières…) tout en veillant à équilibrer les risques et les gains.

En effet, à la différence des fonds en euros, ces supports d’investissement n’offrent pas de garantie sur le capital. En revanche, ils sont connus comme étant plus rémunérateurs.

En choisissant de placer son argent dans l’assurance vie, l’épargnant profite d’une fiscalité avantageuse, notamment si le contrat est détenu pour une durée minimale de 8 ans.






Se positionner sur différents marchés

Pour 2024, l’épargnant peut se positionner sur différents marchés afin de tirer parti des opportunités offertes par ceux-ci. La stratégie devrait être néanmoins établie en fonction de son profil de risque et ses objectifs d’investissement.

Parmi les actifs qui permettraient d’obtenir des rendements intéressants, cette année figurent :

  • les ETF ;

  • l’intelligence artificielle ;

  • la biotech ;

  • le développement durable ;

  • l’énergie verte ;

  • la défense.

Outre cela, d’autres actifs alternatifs risqués, mais très rémunérateurs existent aussi (or, private equity), mais il est recommandé d’y investir une faible part du capital.

Enfin, les actifs immobiliers (pierre papier), en particulier les SCPI pourraient également offrir des revenus appréciables pour 2024.


A retenir

  • Les fonds en euros de l’assurance vie continueront de générer des rendements attractifs en 2024, selon les experts.

  • Les épargnants peuvent améliorer la performance de son contrat en se positionnant sur différents marchés.

  • Une autre stratégie consiste à investir une part du capital sur des actifs plus risqués, mais également plus rémunérateurs.


7 vues0 commentaire

Comments


bottom of page