Rechercher

Les SCPI résistent-elles à l’inflation ?

L’inflation a pointé le bout de son nez depuis décembre 2021. Et elle ne cesse de grandir en France et en zone euro. Bien entendu, cette hausse incessante des prix à la consommation constitue une menace pour votre épargne. Existe-il des solutions efficaces et durables pour y faire face ? Les SCPI ? Résistent-elles vraiment à l’inflation ?

Souscrire aux parts de SCPI !

L’inflation pourrait avoisiner les 5 % (en moyenne annuelle) en France L’Insee a publié en décembre 2021 que les prix à la consommation ont progressé de 0,2 % sur un mois et de 2,8 % sur un an. C’est une situation inédite, affirment les experts. En zone euro, l’inflation a augmenté de 5 %, contre 7 % aux Etats-Unis. En France, les prix à la consommation ont bondi de 4,5 % en mars 2022, contre +3,6 % en février. Le FMI (Fonds monétaire international) a déjà publié son rapport. Il prévoit que l’inflation devrait être la plus élevée dans les économies en développement. D’après les statistiques du FMI, cette année elle devrait être comprise entre 5,7 % et 8,7 % en moyenne à l’échelle internationale. Logiquement, la guerre entre la Russie et l’Ukraine (depuis février 2022) est l’un des éléments déclencheurs de cette inquiétante hausse.


Toujours selon les données récoltées par le FMI, l’inflation devrait se situer entre 5 % et 10 % en 2022 dans environ 80 pays. Elle devrait rester sous la barre des 5 % en moyenne annuelle dans 60 autres pays (y compris la France).


MAIS.......... ! Les SCPI résistent à l’inflation, explications ! L’inflation s’installe durablement, c’est le constat actuel. Elle peut être dévastatrice. De ce fait, mieux vaut sélectionner dès aujourd’hui des placements résilients à l’inflation. On peut citer notamment la pierre-papier ou la SCPI. Des fonds immobiliers non cotés distribués par des acteurs de l’immobilier professionnel en France. Les résultats des SCPI sont toujours positifs en 2021 :

  • Un Taux de Distribution à 4,45 % (source ASPIM).

  • Une capitalisation supérieure à 78,60 milliards d’euros.

  • 209 SCPI agréées par l’AMF.

  • 38 sociétés de gestion agréées par l’AMF.

  • Une collecte brute de 8,70 Md€ correspondant à une nette de 7,37 Md€.

  • 1 315,88 millions d’euros de transactions sur le marché secondaire.

Ces données, stables dans un monde particulièrement secoué, amène de plus en plus d'investisseurs à se tourner vers ces placements, la mise initiale étant en effet moindre qu'en immobilier traditionnel et la souplesse bien plus importante.


Vous souhaitez plus d'informations? Cliquez ICI !


9 vues0 commentaire